Des recherches qui ont de l’impact! Découvrez comment nos chercheurs contribuent à prévenir le suicide.

lundi 8 février 2021

La recherche joue un rôle majeur dans le développement d’interventions et de pratiques en prévention du suicide. À l’occasion de la 31e Semaine nationale de prévention du suicide, qui s’est déroulée du 31 janvier au 6 février 2021, le CRISE a mis à l’honneur la recherche et ses membres. Les projets qui suivent ont été choisis pour leur impact sur les pratiques et leur potentiel transformateur en matière de prévention et d’intervention.

1. Évaluer et prendre en charge les personnes à risque de suicide dans les urgences du Québec: le Protocole SécUrgence

Au Québec, près de la moitié des personnes décédées par suicide ont visité l’urgence dans l’année précédant leur suicide et près du tiers sont décédées par suicide dans le mois suivant leur congé. Une visite à l’urgence représente donc une opportunité à saisir pour repérer les personnes suicidaires et intervenir de manière systématique.

Le projet Protocole SécUrgence vise à établir un consensus d’experts pour développer un protocole unique d’évaluation et de prise en charge des personnes à risque de suicide dans les urgences au Québec.

En savoir plus sur le Protocole SécUrgence

caméra vidéosurveillance intelligente

2. Détection automatique des tentatives de suicide en temps réel par vidéosurveillance

Pour prévenir le suicide, une intervention rapide peut sauver une vie. Or, l’attention humaine est limitée et il n’est pas toujours facile dans certains contextes d’intervenir avant qu’une tentative de suicide ne survienne. La vision par ordinateur et l’apprentissage machine pourraient permettre de surmonter ces défis en détectant automatiquement et en temps réel des gestes suicidaires, afin d’être en mesure d’intervenir rapidement.

Ce projet consiste à développer des méthodes informatiques (vision par ordinateur et apprentissage machine) permettant d’analyser automatiquement les mouvements des personnes sur les vidéos de surveillance, afin de détecter les comportements et les intentions suicidaires.

En savoir plus sur Détection automatique des tentatives de suicide en temps réel par vidéosurveillance

3. Soutenir le repérage et l’orientation d’utilisateurs en détresse des services de prévention du suicide en ligne au Québec (suicide.ca) en intégrant des outils validés dans les processus cliniques

Dans le contexte de la Stratégie numérique de prévention du suicide du Québec (www.suicide.ca), l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) et le CRISE ont travaillé en collaboration étroite pour répondre à un besoin: se doter d’outils validés empiriquement pour soutenir l’identification et l’orientation des personnes suicidaires vers les services adéquats.

Pour ce faire, l’AQPS a mandaté des chercheurs au CRISE pour traduire et valider en français un bref outil de repérage du risque suicidaire, le Suicide Ideation Attribution Scale (SIDAS). Le SIDAS-FR a fait l’objet d’une recherche psychométrique de validation, effectuée en ligne en 2020. Une fois validé, et grâce à un travail en partenariat, le SIDAS-FR a été intégré dans l’algorithme d’autoévaluation en santé mentale, à la base de l’orientation et de l’accompagnement des utilisateurs des services numériques de prévention du suicide.

En savoir plus sur Outil de repérage des personnes suicidaires en ligne

adolescent-texto

4. Mieux intervenir par textos et clavardage pour prévenir le suicide

Depuis le début des années 2000, plusieurs lignes d’intervention téléphonique se sont dotées de services d’intervention par texto et clavardage. Or, il n’existe pas encore de pratiques prouvées efficaces en matière d’intervention par textos et clavardage.

Ce programme de recherche partenariale consiste à analyser des verbatims d’interventions par textos auprès d’utilisateurs suicidaires. L’objectif est de faire avancer les connaissances pour soutenir le développement de guides de bonnes pratiques d’intervention par textos et par clavardage en prévention du suicide.

En savoir plus sur Meilleures pratiques d’intervention par texto en prévention du suicide

5. Trois sites web pour soutenir les intervenants et prévenir le suicide

Pour répondre aux besoins exprimés par des intervenants de différents milieux, le CRISE a mis sur pied trois sites web pour transmettre les connaissances scientifiques de manière simple et proposer des outils de soutien au développement de pratiques de prévention basées sur les données probantes.

L’expérience montre que bien souvent, les connaissances scientifiques sont disponibles, mais elles ne se rendent pas toujours (ni facilement) jusqu’aux milieux de pratique. Les sites web comprendrelesuicide.uqam.ca, ditsasuicide.ca et railwaysuicideprevention.com ont été développés précisément pour faciliter le transfert des connaissances et les rendre utilisables par les intervenants et les milieux.

En savoir plus sur les sites web de transfert des connaissances en prévention du suicide

6. Prévenir le suicide chez les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA): une stratégie d’appropriation des pratiques innovantes dans les milieux de la réadaptation

Entre 2015 et 2020, des chercheuses et milieux d’intervention en déficience intellectuelle (DI) et trouble du spectre de l’autisme (TSA) ont développé un processus de soutien à la décision clinique en prévention du suicide, le Processus AUDIS. Ce dernier inclut un modèle dynamique du suicide, des outils de repérage, un processus clinique de gestion de l’épisode suicidaire et de réduction du risque suicidaire à long terme. Ces processus et outils sont disponibles sur le site ditsasuicide.ca.

Implanter ces processus et outils dans la pratique requiert une stratégie de mobilisation des connaissances adaptée aux caractéristiques et besoins des équipes cliniques. Dans cette optique, les chercheuses ainsi que 7 directions DITSA et 12 équipes cliniques ont développé et validé une stratégie pour mobiliser les équipes autour de l’objectif de prévention du suicide auprès de leur clientèle.

En savoir plus sur Stratégie d’appropriation des connaissances et pratiques de prévention du suicide chez les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme

7. Relève en recherche pour l’avancement des connaissances en prévention du suicide

Le CRISE, c’est aussi plus de 40 étudiant(e)s aux cycles supérieurs en provenance de sept universités au Québec. Véritable relève en recherche, ces étudiant(e)s contribuent déjà à l’avancement des connaissances en prévention du suicide grâce à leurs projets pertinents et diversifiés.

Découvrez quatre projets étudiants méritoires en prévention du suicide:

  • Répétition des tentatives de suicide: comprendre le vécu des personnes vues à l’urgence pour un geste suicidaire
  • L’impact du suicide d’une personne âgée sur ses enfants et petits-enfants
  • Âgisme et idées suicidaires chez les aînés
  • Sentinelles en prévention du suicide: mieux comprendre les impacts de la formation québécoise

En savoir plus sur les projets étudiants en prévention du suicide

À propos du CRISE

Le Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (CRISE) est un centre de recherche interdisciplinaire situé à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il regroupe plus de 50 chercheurs, intervenants et étudiants en provenance de 7 universités et 24 milieux de pratique au Québec.

Depuis plus de 20 ans, le CRISE est un acteur engagé dans la prévention du suicide au Québec, au Canada et dans le monde. À travers les projets novateurs de ses membres, le CRISE fait avancer la recherche et les connaissances afin de soutenir le développement de politiques et de pratiques efficaces.

Découvrez aussi les 10 projets mis à l’honneur à l’occasion de la Semaine nationale de prévention du suicide 2020.