Mieux intervenir par textos et clavardage pour prévenir le suicide

mercredi 3 février 2021

Dans le cadre de la 31e Semaine nationale de prévention du suicide, le CRISE souhaite souligner l’apport majeur de la recherche pour la prévention du suicide. Du 31 janvier au 6 février 2021, le CRISE présente chaque jour un projet de recherche et ses impacts concrets sur les interventions et pratiques de prévention du suicide.

Depuis le début des années 2000, plusieurs lignes d’intervention téléphonique se sont dotées de services d’intervention par texto et clavardage (“chat“). L’objectif est d’adapter leurs pratiques d’intervention à l’évolution des modes de communication, et de joindre les jeunes qui utilisent peu les lignes téléphoniques en prévention du suicide. Or, il n’existe pas encore de pratiques prouvées efficaces en matière d’intervention par textos et clavardage.

Projet

Ce programme de recherche partenariale consiste à analyser des verbatims d’interventions par textos auprès d’utilisateurs suicidaires. L’objectif est de faire avancer les connaissances pour soutenir le développement de guides de bonnes pratiques d’intervention par textos et par clavardage en prévention du suicide. On cherche ainsi à évaluer l’impact des différentes pratiques pour déterminer ce qui fonctionne le mieux, auprès de qui et dans quel contexte, ainsi que d’identifier les pratiques à éviter.

Impacts

  • Identifier les meilleures pratiques d’intervention par texto et clavardage en prévention du suicide et développer un guide de bonnes pratiques.
  • Développer des outils d’annotation et de soutien à la prise de décision clinique à l’aide du traitement automatique du langage naturel et de l’apprentissage machine. Il s’agit ici de développer un algorithme pour annoter automatiquement les verbatims d’intervention, c’est-à-dire décrire les techniques utilisées par l’intervenant et les réactions de l’utilisateur.
  • À terme, l’objectif est de pouvoir utiliser ces outils pour aider les responsables cliniques des services d’intervention par clavardage et texto dans leurs tâches de supervision et de rétroactions aux intervenants. Le projet pourrait également mener au développement de logiciels qui aideront les intervenants à comprendre, en temps réel, comment mieux répondre aux utilisateurs de services d’aide par textos et clavardage.

Axes de recherche du CRISE
Axe 2 – Interventions pour prévenir le suicide et ses conséquences
Axe 3 – Nouvelles technologies en prévention du suicide

Équipe de recherche

Photo Brian Mishara PhD directeur du CRISE
Brian Mishara, PhD, chercheur principal
  • Brian Mishara, PhD, professeur au département de psychologie, directeur du CRISE, Université du Québec à Montréal (UQAM), chercheur principal
  • Louis-Philippe Côté, étudiant au doctorat en psychologie, UQAM, co-chercheur

Collaborateurs

  • Service de Prévention du Suicide du Canada
  • Tel-Jeunes
  • Centre de Recherche Informatique de Montréal (CRIM)

Titre du projet
Étude des meilleures pratiques d’intervention par texto en prévention du suicide

Financement

  • Fondation Bell Canada
  • Association québécoise de prévention du suicide (AQPS)
  • Centre for Addiction and Mental Health (CAMH)