Prévenir le suicide chez les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA): une stratégie d’appropriation des pratiques innovantes dans les milieux de la réadaptation

vendredi 5 février 2021

Dans le cadre de la 31e Semaine nationale de prévention du suicide, le CRISE souhaite souligner l’apport majeur de la recherche pour la prévention du suicide. Du 31 janvier au 6 février 2021, le CRISE présente chaque jour un projet de recherche et ses impacts concrets sur les interventions et pratiques de prévention du suicide.

Entre 2015 et 2020, des chercheuses et milieux d’intervention en déficience intellectuelle (DI) et trouble du spectre de l’autisme (TSA) ont développé un processus de soutien à la décision clinique en prévention du suicide, le Processus AUDIS. Ce dernier inclut un modèle dynamique du suicide, des outils de repérage, un processus clinique de gestion de l’épisode suicidaire et de réduction du risque suicidaire à long terme. Ces processus et outils sont disponibles sur le site ditsasuicide.ca.

Projet

Implanter ces processus et outils dans la pratique requiert une stratégie de mobilisation des connaissances adaptée aux caractéristiques et besoins des équipes cliniques. Dans cette optique, les chercheuses ainsi que 7 directions DITSA et 12 équipes cliniques ont développé et validé une stratégie pour mobiliser les équipes autour de l’objectif de prévention du suicide auprès de leur clientèle.

La stratégie est structurée autour de points-clés:

  • Formation et soutien de mentors
  • Collaboration étroite entre mentors et gestionnaires
  • Co-construction des compétences en équipe en fonction des besoins
  • Développement d’une capacité de soutien d’équipe.

Le projet a montré que la stratégie est efficace pour améliorer les connaissances, le sentiment de compétence, les pratiques et l’utilisation des processus cliniques, ainsi que le travail d’équipe pour prévenir le suicide dans les milieux de la réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre autistique.

Processus AUDIS: stratégie validée d’appropriation des pratiques

Schéma de la stratégie

Impacts

  • Dans le cadre du projet de recherche :
    • 7 directions DITSA et 12 équipes cliniques différentes impliquées pour développer et valider la stratégie de mobilisation
    • 17 mentors et leurs équipes formées et outillées à l’utilisation du processus AUDIS
    • Mise en place d’une communauté de pratique pour soutenir le partage de connaissances entre les équipes cliniques, les mentors, les formateurs, les chercheurs et les gestionnaires
  • Implication du Service québécois d’excellence en troubles graves du comportement (SQETGC) pour déployer la stratégie de mobilisation des connaissances dans les CIUSSS et CISSS du Québec (formation de formateurs et mentors, animation de la communauté de pratique)
  • Planification de formation de formateurs dans les directions DITSA des CISSS et CIUSSS du Québec, débutant à l’automne 2020. L’objectif est que chaque direction DITSA devienne autonome dans le déploiement des pratiques de prévention du suicide
  • Grâce à la communauté de pratique, maintien de relations étroites entre chercheurs et praticiens pour améliorer de façon continue les pratiques cliniques et la recherche en prévention du suicide auprès des personnes ayant une DI ou un TSA

Axe de recherche du CRISE
Axe 2 – Interventions pour prévenir le suicide et ses conséquences

Équipe de recherche

Photo Cécile Bardon chercheuse au CRISE
Cécile Bardon, PhD, co-chercheuse principale
  • Cécile Bardon, PhD, directrice associée, CRISE, professeure, Département de psychologie, UQAM
  • Diane Morin, Chaire de déficience intellectuelle et troubles du comportement (Chaire DI-TC), Professeure, Département de psychologie, UQAM, Directrice scientifique, Institut universitaire en DI et en TSA, CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec

Collaborateurs

  • 7 directions DITSA
  • 17 équipes cliniques
  • Service québécois d’excellence en troubles graves du comportement (SQETGC)
  • 2 centres de prévention du suicide

Pour la liste complète des collaborateurs, consultez le rapport final du projet

Transfert des connaissances: composante essentielle de la recherche au CRISE

La stratégie développée constitue une initiative en transfert des connaissances scientifiques. Il s’agit ici d’une stratégie d’appropriation des pratiques innovantes dans les milieux de pratique.

Depuis plus de 20 ans, le Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (CRISE) est un acteur engagé dans la prévention du suicide au Québec, au Canada et dans le monde. La recherche a un rôle majeur à jouer dans le développement des interventions en prévention du suicide. Mais elle ne se fait pas de manière isolée et ses processus et résultats doivent soutenir la pratique.

Au CRISE, nous concevons le transfert des connaissances comme une composante essentielle de notre raison d’être comme centre de recherche. Qu’il s’agisse de diffuser les résultats d’une recherche ou de développer les projets en collaboration étroite avec les milieux de pratique sur un mode de co-construction, le transfert des connaissances fait partie intégrante de nos relations avec les partenaires politiques, décisionnels, communautaires, institutionnels et individuels.

Titre du projet
Stratégie d’appropriation des connaissances et pratiques de prévention du suicide chez les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA)

Financement

Consortium national de recherche sur l’intégration sociale (CNRIS), 2018-2020