Le vécu psychosocial des jeunes Québécois dans le contexte de la pandémie de COVID-19

vendredi 29 octobre 2021

Résumé de la présentation

Plusieurs études constatent d’importantes conséquences de la pandémie de la COVID-19 sur la santé mentale des jeunes, telles que des manifestations de stress post-traumatique, de dépression et d’anxiété (Guessoum et al., 2020; Liang et al., 2020; Marques et al., 2020). À l’inverse, les mesures de confinement liées à la pandémie peuvent engendrer des conséquences positives pour les jeunes, en augmentant le soutien familial, la cohésion sociale et l’attention accordée à leur état de santé (Guessoum et al., 2020; Marques et al., 2020; Singh et al., 2020). Dans ce contexte, comment la pandémie et les mesures sanitaires et sociales qui en découlent affectent-ils la santé et le bien-être de ces jeunes?

Afin de répondre à cette question, le projet de recherche « Ma vie pendant la pandémie » (MAVIPAN) a permis de recueillir des données auprès de 235 jeunes âgés de 14 à 24 ans. Ces derniers ont complété un questionnaire autoadministré en ligne entre les mois d’avril et de décembre 2020. La présente communication propose de documenter le vécu psychosocial de ces jeunes, notamment en ce qui concerne leur perception de leur état de santé physique et mentale, leur satisfaction par rapport à la vie, leur bien-être, la présence de symptômes de stress, de dépression et d’anxiété, la qualité de leur sommeil, leur solitude et leur soutien social, ainsi que leurs habitudes de consommation. La présentation de ces données préliminaires permettra de réfléchir aux initiatives à mettre en place afin de favoriser une meilleure adaptation des jeunes à la pandémie.

Eve Pouliot, PhD

Conférencières

Eve Pouliot, PhD, Docteure en travail social et bachelière en droit, est professeure au Département des sciences humaines et sociales de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Chercheure régulière au Centre de recherche sur les jeunes et les familles à risque (JEFAR) et au Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles (CRUJeF), ses recherches portent sur les jeunes et les familles vulnérables, notamment en contexte de catastrophe et de maltraitance. Elle s’intéresse aux rôles parentaux et aux interventions sociojudiciaires destinées aux familles.

Danielle Maltais, PhD

Danielle Maltais, PhD, est professeure titulaire à l’Unité d’enseignement en travail social à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) au Département des sciences humaines et sociales. Elle est également titulaire de la Chaire de recherche Événements traumatiques, santé mentale et résilience. Depuis les 20 dernières années, ses travaux de recherche portent principalement sur les conséquences des événements traumatiques et des catastrophes sur la santé des individus et des intervenants ainsi que sur le développement des communautés. Elle a participé à l’écriture de plusieurs volumes, rapports de recherche et articles scientifiques sur ce sujet.

16e Institut d’été du CRISE – Édition spéciale d’automne les 27, 28 et 29 octobre 2021

Cette présentation en ligne est donnée le 29 octobre à 9h30, dans le cadre de la journée sur “COVID et détresse des enfants” lors du 16e Institut d’été du CRISE – Édition spéciale d’automne. Accédez à l’horaire de l’événement pour procéder à une inscription gratuite.