Une recherche du CRISE et de la Chaire DI-TC au nombre des 50 projets de l’UQAM ayant transformé le Québec

jeudi 5 décembre 2019

Mieux comprendre le risque suicidaire chez les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et développer et diffuser de bonnes pratiques et des outils adaptés pour les intervenants afin de mieux prévenir le suicide chez cette population fragilisée: voilà les objectifs de ce projet novateur mené conjointement par le CRISE et la Chaire de déficience intellectuelle et troubles du comportement de l’UQAM.

Initié et dirigé par les professeurs Cécile Bardon, Brian Mishara et Diane Morin, cette recherche d’envergure a été reconnue comme l’un des 50 projets de l’UQAM ayant transformé le Québec.

Pour en savoir plus, consultez le site web Parcours Impact ou visitez le site web du projet DITSA-suicide.