À défaut de soulager la souffrance, hâter la mort. Le projet de loi québécois sur l’euthanasie est-il prématuré ?

Authors

Mélanie Vachon.

Résumé

Le gouvernement québécois est à la veille de débattre du projet de loi 52, lequel légaliserait la pratique de l’euthanasie sous la forme de « l’aide médicale à mourir », et ce, en dépit des importantes contestations formulées par les experts en soins palliatifs. Dans un tel contexte de controverse, l’objectif du présent article est de poser un regard à la fois critique et clinique sur la proposition québécoise de légalisation de l’euthanasie. Pour ce faire, trois questions principales seront développées: d’abord, nous explorerons la question du soulagement de la souffrance dans le cadre légal actuel du Québec. Ensuite, les risques et bénéfices encourus par le projet de loi proposé au Québec seront soupesés. Finalement, nous questionnerons l’inscription de la pratique de l’euthanasie dans la culture québécoise ainsi que son adéquation avec la visée des soins palliatifs de fin de vie. En conclusion, des suggestions alternatives au projet de loi actuel seront avancées QUÉBEC CANADA SUICIDE-ASSISTÉ EUTHANASIE FIN-DE-VIE JURIDIQUE SOIN-PALLIATIF LÉGALISATION SOUFFRANCE-PHYSIQUE SOUFFRANCE-PSYCHOLOGIQUE

Membre(s) du CRISE ayant participé à cette publication


Retour à la recherche