Étude des suicides chez les jeunes qui ont reçu des services des centres jeunesse au Québec : Volet I : Prévalence des suicides et caractéristiques associées

Auteurs

J Renaud, François Chagnon.

Résumé

De janvier 1995 à avril 2000, 422 jeunes de 18 ans et moins sont décédés par suicide au Québec. À partir de l'étude des dossiers du Bureau du coroner, cette étude exploratoire visait dábord à identifier les jeunes décédés ayant reçu des services des centres jeunesse, puis à en établir les caractéristiques. L'étude montre que 143 jeunes décédés par suicide, soit au moins le tiers des jeunes décédés par suicide au Québec, avaient reçu des service d'un centre jeunesse. La majorité de ces jeunes recevaient toujours les services des centres jeunesse au moment du suicide, ou dans lánnée le précédent. [...] La proportion des décédés par suicide est de 3,8 garçons pour 1 fille; l'âge moyen est de 16,8 ans. La pendaison est le moyen létal utilisé dans 73,6% des suicides et une tentative suicidaire antérieure au suicide fut retrouvée chez 53,6% des jeunes décédés. Les caractéristiques des jeunes décédés par suicide (n=53) ont été comparées à celles de deux groupes de sujets témoins ayant aussi reçu des services des centres jeunesse: l'un pour lequel il est fait mention au dossier dídéation ou de tentative de suicide (n=40) et láutre ne présentant aucune mention au dossier dídéation ou de tentative de suicide (n=95). [...] Ce premier volet de l'étude montre que les jeunes référés aux centres jeunesse forment un groupe à risque très élevé de suicide. Certains indices de troubles mentaux et de tentatives de suicide à l'histoire de vie des jeunes sont présents chez les sujets décédés par suicide et devraient être repérés le plus tôt possible dans un objectif de prévention et de traitement. Cette étude souligne límportance de mieux systématiser les données concernant les jeunes des centres jeunesse dès leur entrée dans les services, de faire le suivi des décès par suicide de façon longitudinale et de prévoir des modifications législatives entourant les lois sur lárchivage des dossiers des décédés par suicide. Sur le plan clinique, límportance des indices de troubles mentaux retrouvés soutient la démarche actuelle du Protocole provincial díntervention en situation de problématique suicidaire dans les centres jeunesse. Ce protocole vise un meilleur dépistage des jeunes à risque et contient des mesures d'évaluation de la psychopathologie et un plan de traitement plus efficace. Un deuxième volet de l'étude sera consacré aux services et aux interventions reçus par ces jeunes. Enfin, lénsemble de ces données doit être interprété avec prudence considérant la nature exploratoire de l'étude et les limites inhérentes à la méthode par consultation dárchives. [Tiré du résumé du rapport] QUÉBEC CANADA CENTRE-JEUNESSE ADOLESCENT SUICIDE-COMPLÉTÉ FACTEUR-RISQUE PRÉVALENCE ÉTUDE-COMPARATIVE NON-SUICIDAIRE GROUPE-CONTRÔLE ÉPIDÉMIOLOGIE DOSSIER-PATIENT SERVICE MOYEN INTENTION ABUS-SUBSTANCE DROGUE ALCOOL ANTÉCÉDENT-SUICIDAIRE PSYCHOPATHOLOGIE ÉVÉNEMENT-VIE

Membre(s) du CRISE ayant participé à cette publication


Retour à la recherche