Les événements stressants, les mécanismes dádaptation et le suicide chez les adolescents admis en centres de réadaptation

Auteurs

François Chagnon.

Résumé

Dans cette recherche nous comparons trois groupes de jeunes admis en centres jeunesse et âgés de 14 à 17 ans: 42 jeunes sans comportements suicidaires, cést à dire sans tentative de suicide à vie et sans idéation suicidaire sévère au cours des trois dernières années; 21 jeunes qui ont déjà tenté de se suicider et sans idéation suicidaire ou tentative de suicide au cours des trois mois qui précèdent la recherche; 21 jeunes qui ont déjà tenté de se suicider et qui ont des idéations suicidaires au cours du mois qui précède la recherche. Les comparaisons portent sur les mécanismes dádaptation que les jeunes utilisent afin de sádapter à: a) l'événement stressant le plus important en cause vécu au cours du mois qui précède la recherche; b) l'événement stressant le plus important en cause lors de la tentative de suicide la plus récente ou, dans le cas des jeunes sans tentative de suicide à vie et sans idéation suicidaire au cours des trois dernières années, l'événement stressant le plus important vécu au cours des trois années qui précèdent la recherche. Nous comparons aussi les solutions possibles identifiées afin de sádapter à l'événement stressant le plus important vécu au cours du mois qui précède la recherche. Trois hypothèses sont examinées: a) les jeunes qui ont des comportements suicidaires ont des mécanismes dádaptation différents des jeunes sans comportements suicidaires; b) les jeunes qui ont des comportements suicidaires ont une gamme plus restreinte de mécanismes dádaptation; c) les jeunes qui ont des comportements suicidaires sont moins habiles à identifier des solutions possibles afin de sádapter aux événements stressants. ADOLESCENT QUÉBEC CANADA ÉVÉNEMENT-VIE CENTRE-JEUNESSE STRESS RÉSOLUTION-PROBLÈME FACTEUR-RISQUE FACTEUR-PROTECTION FACTEUR-PRÉCIPITANT

Membre(s) du CRISE ayant participé à cette publication


Retour à la recherche