Étude comparative du réseau et du soutien social chez des adolescents suicidaires et non suicidaires victimes de carence dáttention parentale

Auteurs

M -F Bastien, Michel Tousignant, Sylvie Hamel.

Résumé

Cette recherche fait lánalyse de réseau et du soutien social d'un échantillon de 150 adolescents victimes de carence dáttention parentale. On y compare un groupe de 78 suicidaires à un groupe de 72 non-suicidaires. Les adolescents sont âgés de 14 à 17 ans et sont recrutés dans six écoles de la région montréalaise. Les suicidaires ne sont pas plus isolés, ne reçoivent pas moins de soutien et ne vivent pas plus de relations conflictuelles avec les membres de leur réseau que les non suicidaires. Cependant, les adultes sont plus souvent nommés par les suicidaires dans lénsemble des personnes importantes, des personnes de la parenté et de celles impliquées dans les conflits à l'école. Les adolescentes suicidaires entretiennent également plus souvent des relations amoureuses avec un partenaire d'âge adulte que les filles du groupe non suicidaire. De plus, les suicidaires investissent moins avec leur fratrie que les non suicidaires. En conclusion, les résultats font ressortir quelques indicateurs de vulnérabilité des conduites suicidaires à ládolescence. Ces indicateurs sont plutôt reliés aux caractéristiques des personnes du réseau social plutôt qu'à son étendue. ADOLESCENT SOUTIEN-SOCIAL ADULTE FRATRIE NÉGLIGENCE FAMILLE MILIEU-SCOLAIRE

Membre(s) du CRISE ayant participé à cette publication


Retour à la recherche