Completed suicides in a youth centres population

Auteurs

J Renaud, François Chagnon, G Turecki, C Marquette.

Résumé

Objectif : De 1995 à 2000, 422 jeunes gens, âgés de 18 ans et moins, sont décédés par suicide au Québec. Plus d’un tiers avaient reçu les services d’un centre de jeunesse (CJ) à un certain moment. Cette étude cherchait à caractériser un échantillon de ces jeunes afin d’améliorer les services pour cette population à risque. Méthode : À partir d’une étude rétrospective des CJ et des dossiers du bureau du coroner, nous avons recherché les traits cliniques des jeunes qui avaient reçu des services des CJ et s’étaient suicidés. Nous les avons comparés avec des patients des CJ jumelés selon l’âge, le sexe et la région géographique, qui n’avaient pas déclaré de comportements ou de symptômes suicidaires. Résultats : Parmi ceux qui se sont suicidés, nous avons trouvé un ratio de 3,8 garçons pour 1 fille, dont la moyenne d’âge est de 16,8 ans. La pendaison était le moyen le plus fréquemment utilisé par 73,6 %, et 53,6 % avaient déjà fait une tentative de suicide. Le groupe s’étant suicidé avait plus d’indicateurs de dépression majeure, d’abus de substances et de comportements perturbateurs, et plus de réactions adverses. Conclusions : Les interventions devraient porter sur le dépistage des troubles mentaux et des comportements suicidaires, lors du premier contact avec les services des CJ. Ce dépistage devrait être effectué par une équipe médicale multidisciplinaire qui comprend des services psychoéducatifs. QUÉBEC CANADA GENRE HOMME FEMME ADOLESCENT SUICIDE-COMPLÉTÉ MOYEN ABUS-SUBSTANCE ALCOOL DROGUE CENTRE-JEUNESSE SERVICE ANTÉCÉDENT-SUICIDAIRE PRÉVALENCE PSYCHOPATHOLOGIE FACTEUR-RISQUE DÉPRESSION TROUBLE-COMPORTEMENT AGRESSIVITÉ FUGUE RELATION-INTERPERSONNELLE CERTIFICATION DOSSIER-PATIENT ÉTUDE-RÉTROSPECTIVE ÉTUDE-COMPARATIVE GROUPE-CONTRÔLE NON-SUICIDAIRE

Membre(s) du CRISE ayant participé à cette publication


Retour à la recherche