Tess Soulié

Aucune photo de membre
Stagiaire postdoctoral
CRISE

Éducation : Psychologue clinicienne et psychopathologue de formation, Tess a pratiqué plusieurs années en Guyane Française avant de se consacrer à la recherche à travers la réalisation d’une thèse de doctorat, complétée en 2019 à l’Université d’Otago à Wellington, en Nouvelle-Zélande. Son projet doctoral employa des méthodes mixtes de recherche pour explorer la rencontre clinique du point de vue de cliniciens naturellement enclins vers, ou qui « aiment » travailler avec, les patients à risque suicidaire (PRS).

Projet en cours : Tess a rejoint le CRISE en octobre 2019 pour y poursuivre des études postdoctorales avec comme mentors Professeur Associé Brian Greenfield et Professeur Brian Mishara. Avec ce projet, Tess vise a travailler à l’interface de la psychiatrie, de la psychologie et des neurosciences pour étudier les mécanismes implicites intersubjectifs de régulation émotionnelle exerçant possiblement une influence thérapeutique sur les PRS, et, plus largement, qui participent possiblement de l’influence attribuée empiriquement aux facteurs non spécifiques en psychothérapie.

Interêts en recherche :

  • Suicidologie; Suicidology clinique
  • Transfert/contre-transfert; Régulation emotionelle; Countertansference literacy
  • Facteurs non-specifiques en psychothérapie

Tess Soulié and Elliot Bell and Gabrielle Jenkin and Dalice Sim and Sunny Collings. (2020). Systematic exploration of countertransference phenomena in the treatment of patients at risk for suicide. 24: Archives of Suicide Research: (1) pp. 96-118.

Détails

Tess Soulié and Elliot Bell and Gabrielle Jenkin and Dalice Sim and Sunny Collings. (0000). Systematic exploration of countertransference phenomena in the treatment of patients at risk for suicide. 24: (1) pp. 96-118.

Détails

Tess Soulié and Elliot Bell and Gabrielle Jenkin and Dalice Sim and Sunny Collings. (0000). Systematic exploration of countertransference phenomena in the treatment of patients at risk for suicide. 24: (1) pp. 96-118.

Détails