Arlene Laliberté

Arlène Laliberté
Psychologue et consultante en bien-être des communautés
CRISE / LaLouve Consulting

Arlene Laliberté détient un doctorat en psychologie communautaire de l’Université du Québec à Montréal. Elle s’intéresse au suicide en milieu autochtone, plus précisément à l’étude rétrospective de suicides complétés. Elle travaille actuellement comme consultante en bien-être des communautés à la firme de consultants LaLouve. Arlene a été professeure à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (2014-2016) et à l’Université du Québec en Outaouais (2012-2014). Elle a été chercheure postdoctorale à l’Université du Queensland en Australie, où elle a participé à un projet de recherche-action visant la prévention précoce de facteurs de risque du suicide en milieu aborigène. Elle travaille dans une perspective de développement des capacités et « d’empowerment ». Elle a aussi travaillé comme coordonnatrice de recherche au CRISE de 2006 à 2007.

Michel Tousignant and Arlène Laliberté. (2007). Suicide, violence and culture. Textbook of Cultural Psychiatry. pp. pp. 33-42.

Détails

Arlène Laliberté. (2007). Un modèle écologique pour mieux comprendre le suicide chez les Autochtones : Une étude exploratoire.

Détails

G Dulac and Arlène Laliberté. (2001). Les trajectoires de demande dáide des hommes à risque suicidaire: La limite des aidants naturels. pp. 317-330.

Détails

L J Kirmayer and L J Boothroyd and Arlène Laliberté and B L Simpson. (1999). Prévention du suicide et promotion de la santé mentale chez les Premières Nations et communautés Inuits.. pp. 89 pages.

Détails

Thèmes d'intérêt

Sujet 1 : Suicide
Sujet 2 : Autochtone
Sujet 3 : Autopsie psychologique
Sujet 4 : Approche écologique