Formulaire d’information et de consentement: Acteurs clés du réseau camionnage

Logo Université du Québec à Montréal
Titre du projet de recherche:Le stress post-traumatique chez les camionneurs: développement et implantation d’un programme de prévention précoce
Chercheure responsable du projet:Cécile Bardon, PhD, professeure associée au département de psychologie de l’UQAM,
Coordonnées:courriel: bardon.cecile@uqam.ca
Tél.: 514-987-4832
Membres de l’équipe:– Johanna Nouchi, étudiante graduée au département de psychologie, assistante de recherche, nouchi.johanna@courrier.uqam.ca
– Yves de Repentigny (coordonnateur du réseau des psychoéducateurs, Groupe JP Robin),
– Kareen Lapointe, présidente de l’association SSPT chez les Camionneurs
Organismes subventionnaires:– Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTQ)
– Programme d’aide financière du Fonds de la sécurité routière

Télécharger ce formulaire en format PDF.

INTRODUCTION

Nous vous invitons à participer à un projet de recherche. Cependant, avant d’accepter de participer à ce projet et de signer ce formulaire d’information et de consentement, veuillez prendre le temps de lire, de comprendre et de considérer attentivement les renseignements qui suivent.

Ce formulaire peut contenir des mots que vous ne comprenez pas. Nous vous invitons à poser toutes les questions que vous jugerez utiles au chercheur responsable de ce projet ou à un membre de son personnel de recherche et à leur demander de vous expliquer tout mot ou renseignement qui n’est pas clair.

NATURE ET OBJECTIFS DU PROJET DE RECHERCHE

Le projet vise à évaluer un programme de prévention du développement et de la chronicisation des effets négatifs des accidents de la route chez les camionneurs et camionneuses, incluant l’état de stress post-traumatique (ESPT). (Note: le terme « camionneur » utilisé sur cette page inclut les hommes et les femmes travaillant dans l’industrie du camionnage).

Des camionneurs québécois impliqués dans un accident de la route, un suicide par camion ou tout autre événement potentiellement traumatisant lors d’un déplacement routier dans le cadre de leur travail seront invités à participer. Le projet permettra d’évaluer un programme de prévention précoce auprès de 40 camionneurs.

Le programme de prévention précoce

Le programme de prévention est proposé par un psychoéducateur formé et comprend une évaluation des besoins du camionneur, la détermination d’un plan d’intervention précoce flexible et adapté aux besoins de la personne, se déroulant en plusieurs sessions (jusqu’à 6, sur une période de 6 semaines), en fonction des besoins. Ces rencontres se font à domicile ou à distance, selon l’entente établie entre le camionneur et le psychoéducateur. Le programme est basé sur une approche cognitivo-comportementale et de psychoéducation. Cette intervention ne remplace pas les services reçus par ailleurs par les camionneurs (CNESST, SAAQ, employeur).

L’évaluation de la faisabilité

Cette partie du projet vise à documenter la faisabilité dans le milieu du programme de prévention précoce pour réduire les effets négatifs à moyen et long terme des accidents de la route sur les camionneurs impliqués. Elle est basée sur 1 questionnaire en ligne adressé aux acteurs clés du réseau du camionnage.

DÉROULEMENT DU PROJET DE RECHERCHE

Les camionneurs accidentés et éligibles pour l’étude (c’est-à-dire travaillant dans une compagnie membre de l’association du camionnage du Québec) sont référés au projet par les membres de l’association SSPT chez les Camionneurs.

Un psychoéducateur du groupe JP Robin prend contact avec le camionneur, discute du projet d’intervention et de son évaluation et de ses besoins et lui propose de participer au projet.

Si le camionneur accepte de participer au projet, les étapes suivantes sont accomplies:

  • Rencontre 1 avec le psychoéducateur (dans les 48 heures suivant l’accident) : Évaluation des besoins, établissement du plan d’intervention.
  • Entrevue 1 avec l’équipe de recherche – une semaine après l’accident. Cette entrevue se fera par téléphone, selon les disponibilités du camionneur. Elle abordera les thèmes de l’accident et de sa gestion et de ses effets, des stratégies d’adaptation et des ressources utilisées.
  • Suivi et accompagnement avec le psychoéducateur, selon le plan d’intervention établi (entre 2 et 6 rencontres) sur une période allant jusqu’à 6 semaines.
  • Entrevue 2 avec l’équipe de recherche – 6 semaines après l’accident. Cette seconde entrevue se fera par téléphone, selon les disponibilités du camionneur et abordera les thèmes de l’expérience dans le transport et les accidents de la route, les conséquences de l’accident, la santé et le bien-être, le soutien social et les services utilisés.
  • Consultation par les chercheurs du dossier clinique et entrevue avec le psychoéducateur. Cette consultation vise à recueillir des informations sur le plan d’intervention mis en place, les évaluations du psychoéducateur et les perceptions du psychoéducateur sur le déroulement et les effets du programme de prévention précoce.

Votre participation en tant qu’acteur clé permettra de documenter la faisabilité du projet dans le milieu du camionnage. Mieux comprendre les besoins du milieu permettra d’émettre des recommandations sur les bonnes pratiques de prévention précoce adaptées au milieu.

Dans le cadre de votre participation vous acceptez:

  • De répondre au questionnaire en ligne réalisé par l’équipe de recherche du projet (Université du Québec à Montréal, UQÀM).

AVANTAGES ASSOCIÉS AU PROJET DE RECHERCHE

L’avantage direct de la participation pour les acteurs clés acceptant de prendre part au projet est qu’ils seront sensibilisés au programme de prévention précoce et que les camionneurs de l’entreprise pourront y avoir accès. Le but de cette intervention est de prévenir le développement et la chronicisation des symptômes liés à un ESPT chez les camionneurs ayant été impliqués dans un accident grave de la route. À long terme, une diminution de la période de récupération des camionneurs accidentés. Dans le cadre de l’implantation du projet pilote, ce programme est offert gratuitement aux entreprises.

Au-delà des avantages individuels pour les participants, ce projet permettra de développer des pratiques cliniques de prévention des effets négatifs des accidents adaptés au milieu. De plus, votre participation permettra l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être des camionneurs au Québec.

RISQUES ET INCONVÉNIENTS ASSOCIÉS AU PROJET DE RECHERCHE

Outre le temps consacré à la participation à ce projet de recherche, vous ne devriez pas ressentir des risques ou des inconvénients associés à ce projet de recherche.

COMPENSATION

Aucune compensation financière ou autre n’est prévue pour la participation au projet.

PARTICIPATION VOLONTAIRE ET DROIT DE RETRAIT

Votre participation à ce projet est volontaire. Cela signifie que vous acceptez de participer au projet sans aucune contrainte ou pression extérieure. Cela signifie également que vous êtes libre de mettre fin à votre participation en tout temps au cours de cette recherche, sans préjudice de quelque nature que ce soit, et sans avoir à vous justifier. Dans ce cas, et à moins d’une directive verbale ou écrite contraire de votre part, les documents, renseignements et données vous concernant seront détruits.

Le responsable du projet peut mettre fin à votre participation, sans votre consentement, s’il estime que votre bien-être ou celui des autres participants est compromis ou bien si vous ne respectez pas les consignes du projet.

CONFIDENTIALITÉ

Durant votre participation à ce projet de recherche, le chercheur responsable de ce projet ainsi que les membres de son personnel de recherche recueilleront, dans un dossier de recherche, les renseignements vous concernant et nécessaires pour répondre aux objectifs scientifiques de ce projet de recherche.

Tous les renseignements recueillis demeureront confidentiels dans les limites prévues par la loi. Vous ne serez identifié que par un numéro de code. La clé du code reliant votre nom à votre dossier de recherche sera conservé par le chercheur responsable de ce projet de recherche.

Les données de recherche pourront être publiées ou faire l’objet de discussions scientifiques, mais il ne sera pas possible de vous identifier.

EN CAS DE PRÉJUDICE

Si vous deviez subir quelque préjudice que ce soit à la suite de l’intervention portée à l’étude ou de toute procédure reliée à ce projet de recherche, vous recevrez tous les soins et services requis par votre état de santé.

RESPONSABILITÉ

En acceptant de participer à ce projet, vous ne renoncez à aucun de vos droits ni ne libérez les chercheurs, le(s) commanditaire(s) ou l’institution impliquée (ou les institutions impliquées) de leurs obligations civiles et professionnelles.

IDENTIFICATION DES PERSONNES-RESSOURCES

Si vous avez des questions ou éprouvez des problèmes en lien avec le projet de recherche, ou si vous souhaitez vous en retirer, vous pouvez communiquer avec la chercheure responsable de ce projet de recherche ou avec une personne de l’équipe de recherche au numéro suivant : 514 987-4832.

SURVEILLANCE DES ASPECTS ÉTHIQUES DU PROJET DE RECHERCHE

Le Comité institutionnel d’éthique de la recherche avec des êtres humains (CIEREH) a approuvé ce projet et en assure le suivi. Pour toute information vous pouvez communiquer avec le coordonnateur du Comité au numéro (514) 987-3000 poste 7753 ou par courriel à l’adresse: ciereh@uqam.ca.

Pour toute question concernant vos droits en tant que participant à ce projet de recherche ou si vous avez des plaintes à formuler, vous pouvez communiquer avec le bureau de l’ombudsman de l’UQAM (Courriel: ombudsman@uqam.ca; Téléphone: 514 987-3151.

Téléchargez le formulaire de consentement en format PDF