Le processus de recherche d’aide par les technologies de l’information et des communications (TIC) d’adolescents ayant un risque suicidaire

Authors

Jessica Rassy.

Résumé

Les adolescents sont de plus en plus nombreux à chercher des réponses à leurs questions en matière de santé par les technologies de l’information et de la communication (TIC), surtout en santé mentale. Ainsi, plus les adolescents ont un risque suicidaire élevé, moins ils cherchent de l’aide en personne et plus ils se tournent vers les TIC. À ce jour, aucune étude québécoise n’a exploré le processus de recherche dáide par les TIC chez des adolescents ayant un risque suicidaire. Le but de la présente étude était donc de comprendre et générer une théorie sur le processus de recherche dáide par les TIC chez des adolescents ayant un risque suicidaire. Les objectifs de recherche étaient : (1) de décrire l’utilisation des TIC par des adolescents à risque de suicide pour rechercher de l’aide et (2) de comprendre le processus de recherche dáide des adolescents par les TIC pour trouver des ressources en lien avec le suicide. La méthode de la théorisation ancrée a été utilisée pour répondre à ces objectifs et modéliser le processus. La collecte de données a été effectuée à partir d’entrevues individuelles semi-structurées, d’un questionnaire sur la recherche d’aide par les TIC et d’observations d’une recherche d’aide réelle par les adolescents de 204l’étude. Un n de 15 participants, âgés de 13 à 17 ans ayant un suivi pour leur risque suicidaire a été atteint par la saturation théorique. Les données recueillies ont été transcrites, puis soumises à une analyse de contenu par codification ouverte, axiale et sélective. Le modèle paradigmatique de Corbin et Strauss (2015) et la méthode de la s ont été utilisés jusqu’à la saturation des données et l’émergence d’une théorie substantive, soit la théorie de la noyade émotive virtuelle. Il en résulte que les TIC les plus utilisées par les jeunes de l’étude étaient les sites Internet d’information et de ressources, les vidéos en ligne ainsi que les outils d’autoformation. Cette utilisation des TIC s’avérait fréquente, rapide et efficace. Pour « composer virtuellement avec sa noyade émotive » (catégorie centrale), l’adolescent peut adopter plusieurs stratégies, parfois dans une même séance : se distraire, s’informer, se dévoiler et aider les autres. Ces stratégies peuvent entraîner une croissance émotive, l’obtention d’aide, un soulagement temporaire, aucun changement, une exacerbation des idées suicidaires ou un passage à l’acte. Des recommandations pour la pratique clinique, la formation ainsi que la recherche sont émises. QUÉBEC CANADA ADOLESCENT IDÉATION RECHERCHE-AIDE PRÉVENTION INTERNET TÉLÉPHONE INFORMATION RESSOURCE COMMUNAUTÉ DÉTRESSE SANTÉ-MENTALE THÉORISATION-ANCRÉE POTENTIEL-SUICIDAIRE PROCESSUS-SUICIDAIRE ÉTUDE-QUALITATIVE

Membre(s) du CRISE ayant participé à cette publication


Retour à la recherche