UQAM - Université du Québec à Montréal Faculté des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Mishara Brian L.
Fondateur du CRISE et Professeur
Université du Québec à Montréal

Mishara, B. L. & Bardon, C.(2017). Characteristics of railway suicides in Canada and comparison with accidental railway fatalities: implications for prevention. Safety Science. 91: 251-259.

Cette étude présente et compare la prévalence et les caractéristiques des suicides liés au transport ferroviaire et d'autres accidents ferroviaires au Canada sur une période de 10 ans, de 1999 à 2008. La méthodologie a consisté en une analyse approfondie des données des enquêtes des coroners et des médecins légistes ainsi que des données du Bureau de la sécurité des transports. Nous identifions les facteurs de risque physiques et les descriptions psychosociales des personnes qui se suicident et les comparons aux accidents mortels accidentels (non suicidaires) pour identifier les populations à risque et mieux cibler et élaborer des stratégies de prévention du suicide ferroviaire. Nous avons identifié 460 décès accidentels et 428 suicides. La plupart des personnes (94,7%) sont mortes sur le site de l'incident, mais pas toujours immédiatement. Le Canada n'a pas d'endroits précis incidence élevée de suicide ou d'accidents. Nous concluons que des difficultés diverses, par exemple la maladie, la toxicomanie ou l’intoxication, un âge avancé ou de l’immaturité, jouent un rôle significatif dans un nombre important d'accidents. Ces constats suggèrent que des avertissements plus intenses des trains peuvent aider à prévenir les décès accidentels. La maladie mentale, bien qu'étant souvent traitée, est associée à la majorité des décès par suicide, et plus d'un tiers des suicides se produisent sur des rails près d’établissements psychiatriques, suggérant des un besoin d’élaborer des stratégies de prévention ciblées dans les installations près des rails et dans les sites à proximité des installations de santé mentale.

Mise à jour : 11/24/2016

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : février 2006