UQAM - Université du Québec à Montréal Faculté des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Bourgeois-Guérin, V. (2013). Rupture dans la ligne du temps : la souffrance chez les femmes âgées atteintes d’un cancer incurable et leur interprétation du temps. Frontières, 25(1), 127-151.

Des écrits montrent que des liens étroits unissent la souffrance et l’interprétation du temps chez les femmes âgées et les personnes atteintes de cancer. La définition de la souffrance de Ricoeur (1994) et les constats d’autres penseurs nous ont poussés à tenter de comprendre comment la souffrance des femmes âgées atteintes d’un cancer incurable se lie à leur interprétation du temps. Pour cela, nous avons fait une recherche qualitative, fondée sur les témoignages de femmes âgées atteintes d’un cancer incurable. Les résultats dévoilent que l’attente et l’annonce du cancer sont des événements du passé, souffrants à vivre. Plusieurs vivent leur présent au jour le jour, profitent du moment et de leurs capacités actuelles pour ne pas penser au futur, source de désespoir et/ou associé à la mort. Cette étude contribue à redéfinir, à mieux questionner et comprendre la souffrance des femmes âgées atteintes d’un cancer incurable.

http://www.erudit.org/revue/fr/2012/v25/n1/1018234ar.html?vue=resume

Mise à jour : 11/13/2014

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : février 2006