UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al Facult� des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  
Publication du membre du CRISE

Mishara Brian L.
Fondateur et directeur du CRISE, professeur
Universit du Qubec Montral

Mishara, B.L., & Kerkhof, A.J.F.M. (2018). Canadian and Dutch doctors' roles in assistance in dying. Canadian Journal of Public Health = Revue canadienne de sant publique, (pr-pub. lectronique). DOI: 10.17269/s41997-018-0079-9

Rsum Selon la loi qui lgalise laide mdicale mourir (AMAM) au Canada dans certaines circonstances prcises, les patients dterminent seuls si leurs souffrances ne peuvent tre soulages dans des conditions quils considrent comme acceptables . Cette situation diffre de celle des Pays-Bas o les lois concernant lAMAM exigent que le mdecin donne accs lAMAM son patient seulement sils accordent ensemble sur le fait quil nexiste pas dautre moyen potentiel pour abrger la souffrance. Aux Pays-Bas, quand un mdecin croit quil existe dautres moyens pour diminuer la souffrance, ces moyens doivent tre essays avant davoir accs lAMAM. Cette exigence est souvent utilise en pratique et elle est considre comme une prcaution essentielle qui assure que les personnes ne meurent pas prmaturment quand dautres interventions existent. Au Canada, limportance accorde au droit des patients de dcider dessayer ou non les alternatives suggres par leur mdecin, comme les soins palliatifs, au lieu de mourir par AMAM, confre aux patients la libert de prendre des dcisions aprs avoir t informs, et ce, mme quand ces dcisions ne semblent pas tre dans leur meilleur intrt. Cette approche va lencontre de la croyance nerlandaise qui veut que ltat ait lobligation de protger ses citoyens face au fait de prendre des dcisions qui ne sont pas dans leur intrt, par exemple en choisissant de mourir quand la souffrance insupportable peut tre suffisamment diminue pour quun patient abandonne son dsir de mettre fin sa souffrance par la mort. Dans ses futures dlibrations sur llargissement des critres daccs lAMAM, lAssemble nationale canadienne doit incorporer les prcautions de bons soins qui existent aux Pays-Bas afin de sassurer que la mort ne soit pas la solution quand dautres moyens pour diminuer la souffrance existent.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29981089

Mise à jour : 8/10/2018

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Universit� du Qu�bec � Montr�al  ›  Mise � jour : f�vrier 2006