UQAM - Université du Québec à Montréal Faculté des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  Projets
Projets

Établissement d'un modèle écosystémique, intergénérationnel et multidisciplinaire pour comprendre le suicide en milieu autochtone: fondements pour une prévention efficace

Chercheur principal : Tousignant Michel
Autres chercheurs : G. Bibeau, J. Cutcliffe, L. Bujold, L. Brunson et D. Pedersen.

Le suicide chez les jeunes autochtones au Canada a augmenté de façon significative depuis 40 ans, affectant principalement les collectivités en voie de transformation rapide. Les témoignages de l’intérieur de même que les conclusions des chercheurs indiquent que les bouleversements vécus au sein de la famille et dans les mécanismes de transmission intergénérationnels sont associés étroitement à la montée du suicide. Les relations entre parents ou membres adultes de la famille étendue et enfants sont évidemment tributaires de nombreux facteurs sociaux tels que la sédentarisation et la scolarisation universelle, l’abandon des activités de production traditionnelles, le désoeuvrement et le chômage, le réalignement des liens sociaux autour des membres d’une cohorte de même âge, la violence et l’alcoolisme. Même si les corrélations sont étroites entre les problèmes familiaux et le suicide des jeunes, nous connaissons moins les mécanismes précis par lesquels ces facteurs entrent en action, ni les mécanismes de résilience mis en place par certaines familles pour affronter ces problèmes d’acculturation. Ce programme de recherche se donne donc comme objectifs : 1. Documenter les cas de suicide et de tentatives de suicide tout en faisant un suivi des cas de tentatives. 2. Analyser de façon fine la réalité des familles autochtones modernes. 3. Élaborer avec les décideurs et les citoyens responsables des collectivités des plans de prévention adaptés culturellement et procéder à une évaluation de ces actions.

Projet non complété.
Projet non publié.

Mise à jour : 3/29/2010

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : février 2006