UQAM - Université du Québec à Montréal Faculté des sciences humaines
CRISE
UQAM  ›  CRISE  ›  Formation postdoctorale
Formation postdoctorale

Depuis sa création, le CRISE accueille des stagiaires postdoctoraux. De 2003 à 2009, des subventions des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et du Fonds de recherche en santé du Québec (FRSQ) ont permis d'accueillir de nombreux stagiaires.

Pour l'année 2010-2011, le CRISE pourra financer un stagiaire postdoctoral et accueillir d'autres stagiaires qui obtiendraient leur propre financement.

Objectifs
  • développer des habiletés en recherche de pointe chez les jeunes chercheurs de différentes disciplines(ex: psychiatrie, psychologie, anthropologie, épidémiologie, santé publique, neurosciences et disciplines connexes);
  • favoriser la spécialisation en suicidologie de chercheurs expérimentés ou cliniciens qui travaillent actuellement sur d'autres thématiques que le suicide et l'euthanasie;
  • créer un lieu unique de rencontre et de formation en recherche à l'intérieur d'un programme d'Instituts d'été pour permettre à des chercheurs juniors et seniors de mettre leurs connaissances à jour et de découvrir les méthodes de recherche contemporaines en suicidologie;
  • enrichir la communauté scientifique canadienne de recherches sur le suicide et l'euthanasie.
Inscription et échéancier

La période d'inscription se termine le 30 avril de chaque année et les décisions seront prises le 1er juin. La formation postdoctorale débutera le 1er septembre suivant, mais il est fortement suggéré que les candidats assistent à la 1ère réunion annuelle du CRISE qui se tient lors de la dernière semaine du mois d'août. Il s'agit d'une bonne façon de se familiariser et de faire connaissance avec l'équipe des chercheurs du CRISE.

Admissibilité

Nous recherchons des candidats récemment titulaires d'un doctorat, ou encore des chercheurs ou des cliniciens d'expérience qui souhaitent se réorienter en recherche sur la prévention du suicide ou sur l'euthanasie. Ces candidats doivent également répondre aux critères suivants :

  1. être titulaire d'un doctorat dans un domaine approprié;
  2. projeter d'entreprendre une carrière en recherche sur le suicide ou sur l'euthanasie;
  3. prendre part aux activités régulières du CRISE | le boursier postdoctoral devra participer aux séminaires, aux ateliers et aux activités de recherche.
Critères généraux de sélection

La sélection des candidats s'appuiera sur les critères suivants :

  1. l'expérience du candidat, ses publications, ses travaux et les bourses qu'il a obtenues;
  2. l'intérêt du candidat pour entreprendre une carrière en recherche sur le suicide ou l'euthanasie;
  3. le potentiel du candidat pour réaliser des recherches dans le domaine du suicide et de l'euthanasie;
  4. la correspondance entre les intérêts du stagiaire et ceux du mentor convoité.
Éléments du dossier de candidature

Les candidats doivent fournir les documents suivants pour acheminer leur demande :

  1. Une photocopie du dernier relevé de notes certifié, scolarité du 3e cycle;
  2. une lettre d'intention dans laquelle le candidat exprime son intérêt pour la recherche sur le suicide ou l'euthanasie et dans laquelle il identifie un mentor avec lequel il souhaite travailler;
  3. un curriculum vitae comprenant le cursus universitaire, les publications, les bourses obtenues et les travaux de recherche;
  4. deux lettres de recommandation.
Les mentors principaux et leurs champs d'intérêt

François Chagnon, Ph.D.,
Professeur de psychologie à l'UQAM, directeur associé du CRISE et titulaire de la Chaire d'étude sur l'application des connaissances dans le domaine des jeunes et des familles en difficulté. Expertise dans le domaine de l'application des connaissances, de l'évaluation de programmes et du suicide chez les jeunes.

Marc Daigle, Ph.D.,
Membre du CRISE, professeur au département de psychologie à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Il a développé une expertise dans l'évaluation de programmes en suicidologie. Il se spécialise notamment dans les modèles fondés sur la théorisation du programme et sur la problématique du suicide en milieu carcéral.

Francine Gratton, Ph.D.,
Membre du CRISE et professeure à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal. Sociologue de formation, elle travaille sur les typologies des jeunes suicidaires et sur les aspects sociaux du suicide. Francine Gratton a développé une expertise dans les histoires de vie et l'application des méthodologies qualitatives en suicidologie.

Janie Houle, Ph.D.,
Membre du CRISE et professeure au département de psychologie de l'UQAM. Elle s'intéresse aux causes de la plus forte incidence de suicide chez les hommes, à la qualité des services dispensés aux personnes qui se présentent dans les urgences des hôpitaux suite à une tentative de suicide, à l'application des connaissances scientifiques dans les milieux de prévention du suicide ainsi qu'à l'évaluation de programmes.

Réal Labelle, Ph.D.,
Membre du CRISE et professeur au département de psychologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Il travaille sur la vulnérabilité cognitive et le processus suicidaire, sur l'analyse théorique et la pratique de la résolution de problèmes. Il a développé une expertise sur la validation et l'usage thérapeutique

Brian L. Mishara, Ph.D.,
Professeur au département de psychologie et directeur du Centre de recherche sur le suicide et l'euthanasie à l'UQAM. Ses nombreuses publications en suicidologie et en gérontologie portent notamment sur l'efficacité des interventions en prévention du suicide, sur les théories du développement de la suicidalité, sur les interventions téléphoniques en prévention du suicide, sur les enjeux éthiques en prévention du suicide, et sur le développement du concept de suicide chez les enfants et les problématiques de l'euthanasie.

Danielle St-Laurent, M.A.,
Membre du CRISE et épidémiologiste à l'Institut national de santé publique du Québec. Elle étudie l'épidémiologie du suicide depuis plus de 10 ans en collaboration avec divers pays francophones et est impliquée dans plusieurs projets de recherche en épidémiologie.

Michel Tousignant, Ph.D.,
Membre du CRISE, il est professeur au département de psychologie à l'Université du Québec à Montréal. Il est spécialisé dans les champs de l'anthropologie et de l'épidémiologie sociale du suicide, des événements de vie, de la psychologie culturelle ainsi que de la santé mentale des immigrants et des réfugiés. Michel Tousignant a effectué des études anthropologiques sur le sens du suicide dans divers pays.

David Weistubb, Ph.D.
Membre du CRISE et professeur à la Chaire de psychiatrie légale et d'éthique biomédicale Philippe-Pinel, de l'Université de Montréal. Il est une sommité dans le domaine des enjeux éthiques et juridiques en santé mentale, et il collabore actuellement avec Brian Mishara à des recherches sur l'éthique et le suicide.

Les stagiaires postdoctoraux
  • Chloé Leclerc, sous la direction de Brian L. Mishara. 2009-
  • Gaelle Encrenaz, sous la direction de Brian L. Mishara. 2008-2009
  • Catherine Laurier, sous la direction de François Chagnon. 2007-2009
  • Annick Martin, sous la direction de Réal Labelle. 2007-2008
  • Hui Chen, sous la direction de Brian L. Mishara. 2006-2009
  • Thomas Wenzel, sous la direction de David Weisstub. 2006-2007
  • Gabriel Diaconu, sous la direction de Gustavo Turecki. 2006-2008
  • Stephanie Burrows, sous la direction de Danielle Saint-Laurent. 2006-2009
  • Véronique Lapaige, sous la direction de Brian L. Mishara. 2005-2006
  • Guillaume Grandazzi, sous la direction de Michel Tousignant, s'intéresse à «l'Approche socio-anthropologique des séries de suicide en milieu rural». 2005-2007
  • Eliseu Carbonell-Camos, sous la direction de Jean Caron, s'intéresse à «l'anthropologie du temps et aux dimensions temporelles du suicide». 2005-2007
  • Parviz Haggi-Mani, sous la direction de Brian L. Mishara, travaille à l'élaboration d'un modèle mathématique qui décrit le processus suicidaire. 2004-2006
  • Tim Klempan, sous la direction de Gustavo Turecki, s'intéresse à la biologie moléculaire et à l'expression des gènes dans les phénomènes suicidaires. 2004-2006
  • Tara Holton, sous la direction de Laurence Kirmayer, travaille à «l'étude qualitative de la recherche des pratiques impliquant le suicide dans différentes cultures» et à «l'étude qualitative sur la construction du suicide chez les Premières Nations». 2003-2005
  • Iris Jaitovich-Groisman, sous la direction de Gustavo Turecki, effectuait sa recherche sur l'aspect génétique du suicide. 2003-2005
  • Louise Pouliot, sous la direction de Michel Tousignant, s'intéressait à la cognition dans le processus suicidaire. 2003-2005
  • Zoelinoro Andrianjaka, sous la direction de Brian Mishara. 2002-2003
  • Bogdan Balan, sous la direction de Brian Mishara. 2000-2002
Informations dédiées aux stagiaires étrangers

Pour les stagiaires de l'extérieur du Canada, vous devez faire une demande de permis de travail auprès d'une Ambassade canadienne. De plus, vous aurez plus d'informations en consultant le site Web de l'UQÀM.

Nous contacter

Pour plus d'informations, veuillez communiquer avec :
Brian L. Mishara, Ph.D
Directeur du CRISE
Courriel : mishara.brian@uqam.ca
CRISE |UQAM
C.P.8888, Succ. Centre-Ville
Montréal, Québec
H3C 3P8
Canada
Téléphone : (514) 987-4832
Télécopieur : (514) 987-0350

 
CRISE   ›  crise@uqam.ca
UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : mars 2010